"Et si…" - L'atelier des jolies plumes n°1

l'atelier des jolies plumes "et si"

Salut tout le monde!

C'est encore un peu bouleversée par les événements de mercredi que je me décide à poster un nouvel article ici. J'ai choisi de ne pas rendre hommage aux grands hommes que nous avons perdu, car j'estime que surfer sur la vague du "buzz" pour attirer de nouvelles vues sur mon blog, c'est quand même assez malsain. (Fin de l'aparté)

Ainsi donc, j’ai décidé d’innover un peu en termes d’articles, et de m’essayer à un genre nouveau. J’ai donc décidé de créer une nouvelle rubrique ici, qui s’appellera « Les jolies plumes »

Le concept ? Il s'agit d'un atelier d'écriture, que j’ai découvert par le biais d’une de mes blogcopines Laura (vireedanslespace) et j’ai été tentée, car plus j'écris sur ce blog, plus je réalise que j'aime vraiment beaucoup ça. Cet atelier propose donc un thème par mois, pour laisser libre cours à son imagination…
Rendez vous en fin d’article pour voir les interprétations des autres blogueuses!



Le thème de ce mois : Et si ?

Une belle soirée de juin, il y a 14 ans. Elle a tout juste neuf ans, et vit encore l’inconscience de son enfance avec bonheur. Toute sa famille est là, ce soir, c’est un moment heureux. On rit, on mange, son père a même préparé son fameux dessert, celui duquel il est si fier : la crème brûlée, et tout le monde s’en régale à l’avance.

Mais alors qu'elle parle gaiement avec lui, il lui dit de monter dans sa chambre. Elle ne comprend pas la raison mais acquiesce, ce n'est pas bien grave, elle redescendra pour dîner. Ce n’est que quelques minutes plus tard, qu’alertée par le cri de sa mère elle redescend apeurée, et voit son père étendu au sol, les yeux fermés. Le stress, la panique même, s’empare d’elle. Puis tout s'emballe, autour d'elle vont et viennent les pompiers, et autres médecins. On s’affaire autour de lui, elle ne voit rien, n’entend rien, ne comprend rien… Elle arrive juste à apercevoir deux grosses poignées en métal, comme de vieux fers à repasser, qu’on colle au torse de son père. Mais pour quoi faire ? Un coup, deux coups, et le troisième « HHHHHaaaaaaaaaaaa….. » il reprend son souffle. Le médecin s’essuie le front, tout sourire. Et tout le monde est soulagé. Elle croit commencer à comprendre, mais préfère oublier ce qu’il vient de se passer, on doit la manger, cette crème brûlée.

Les années ont passé depuis cet incident. Depuis, elle a grandi, et ce souvenir n’est plus qu’un vague voile dans sa mémoire, mais rien de bien important. Aujourd’hui, c’est une femme forte, et aimée de sa famille. Elle vient tout juste de recevoir son diplôme de professeur des écoles, elle peut enfin commencer le travail qu’elle a toujours rêvé d’exercer : institutrice.

« Hého ! Cesse de rêvasser et vient déjeuner !
- Oui papa !! J’arrive ! »
Avec ses rêves, elle en avait presque oublié que c’est l’été, et qu’il faut vite qu’elle prépare son petit baluchon, parce qu’après le déjeuner, elle part pour une semaine, naviguer sur le bateau de son père. Elle a hâte, car avec cette année entière qui vient de se dérouler, et tout le stress du diplôme, elle a largement besoin de reprendre la barre, et larguer la grand voile.

Heureusement, cette année, elle a pu se défouler. Passionnée de danse classique, elle n’a jamais arrêté depuis ses 12 ans, bien qu’elle ait changé plusieurs fois de professeurs… Aujourd’hui son rêve serait de pouvoir intégrer une véritable compagnie et danser sur de grandes scènes. Un rêve inavoué qu’elle chérit depuis quelques années maintenant. Mais pour ça, elle doit pour le moment se contenter des petites portes ouvertes de son école.

C'est d'ailleurs cette passion qui lui a permis de rencontrer il y a trois ans maintenant, Jules, son actuel petit ami, avec qui elle file le parfait amour. Sophie, son amie danseuse lui a un jour présenté son frère, et ça a tout de suite été le coup de foudre. Finalement, elle a vraiment bien fait de ne jamais arrêter la danse, même si l'envie l'a traversée plusieurs fois...

« Tu viens? On va commencer sans toi !!
-Oui ouiiii j’arrive ! »
Suffit les rêveries, elle descend l’escalier quatre à quatre et…

BI-BIP BI-BIP BI-BIP…
« ...Hum? Quoi? C’est quoi ça? Je suis où ? »
BI-BIP BI-BIP BI-BIP…
« Le réveil! C’est ça, le réveil, où est le bouton stop ? »


Elle se lève, prend son téléphone : 04 janvier 2015, un nouveau message. Encore troublée elle reconnaît peu à peu l’endroit où elle se trouve : son appartement à Bordeaux. Celui dans lequel elle vit depuis bientôt cinq ans maintenant. Elle jette un coup d’œil rapide au message, c'est JC, son petit ami depuis deux ans, qui lui souhaite une bonne journée. Elle arrive dans le salon, encore embrumée. Sur la table, un dictionnaire de chinois, celui qui lui a tant servi durant ses trois années de Licence de langues. Au sol, son sac de danse orientale, sa passion depuis tellement d’années, qu'elle a découvert par hasard, après avoir arrêté le classique. Et sur le mur, une photo. Celle de son père, décédé alors qu’elle n’avait que 9 ans tout juste, un soir de juin.

_______________________________________________________________________________

Voilà, ce thème m'a beaucoup inspirée. Je me suis un tout petit peu éloignée su sujet principal qui était :

Et si ?
On a tous des regrets. Et si l’on pouvait remonter le temps, revenir en arrière et faire d’autres choix, prendre d’autres décisions ? Votre personnage a cette possibilité, alors, que va-t-il changer dans sa vie et quel impact ce changement aura-t-il ?

Mais l'essentiel c'est que j'aie pris du plaisir à rédiger ce texte, et que (je l'espère) cela vous ait plu. Si vous êtes tenté(e) de rejoindre l'atelier, il suffit simplement d'envoyer un petit mail à cette adresse : latelierdesjoliesplumes[at]gmail.com (comme je l'ai fait il y a une semaine).


Si le sujet vous a plu, je vous laisse avec les interprétations des autres blogueuses, toutes plus différentes les unes que les autres : Virée dans l'espaceEt si on bavardait - Charly jolie - Atmosphère - Ma vie de brune –  Au fond du bocalL’inconstante . Bonne lecture!


Que pensez-vous de cette nouvelle rubrique? Vous avez aimé?
Ps: Désolée pour le côté triste de cet écrit. En écrivant ce texte lundi soir, j'étais à mille lieues de m'imaginer que la France serait sous le choc deux jours plus tard...




À bientôt!
   Love, BigoudenBlues  ♥ 


FacebookTwitterHellocotonInstagramGoogle plusHTML Map

4 commentaires

  1. Je l'ai encore relu ce soir, et j'ai adoré. <3
    Et je suis fan de cette rubrique!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci copine! Viens nous rejoindre :)

      Supprimer
  2. Très émouvant, surtout quand on sait que l'histoire est la tienne. Très beau texte.
    Natcalamity sur vinted.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci. Oui j'ai tout de suite pensé à ça quand j'ai lu l'intitulé du texte de janvier. Je ne pouvais pas raconter autre chose.

      Supprimer